3 poils dans la main ...

( Le blog d'Alain... d'Alain L et d'A.L.S... 3 Retraités Heureux de l'Être... )

Les articles "poezi(e)"

Poème pour Manoa...

Poème pour Manoa...

Le petit prince attendait les grillons de printemps L' onde était transparente ainsi qu'aux plus beaux jours Cerisiers roses et pommiers blancs Des moments pour toujours... [...] Dans la mémoire d'un enfant, Il reste toujours ces instants, Souvenirs de...

En savoir plus

Oublier...

Oublier...

TU SAIS NOUS ON PRÉFÈRE TOUT OUBLIER, PAS DE SOUVENIR POUR NE PAS SOUFFRIR, METTRE ça de côté comme des naufragés, les yeux fermés presque cousus, le goût amer des dépourvus, en regardant l’avenir qui l’aurait cru... (Poème Charco Lambert - Sculpture...

En savoir plus

Je veille au grain...

Je veille au grain...

A propos d’un petit secret entre elle et moi. Je veille au grain, Moi seul connais l’endroit secret où la nature, en fine mouche, a déposé, sublime touche, un grain doré : cachet discret ! De sa beauté, signe concret, qui n’apparaît que sous la douche,...

En savoir plus

Prison de l’âge...

Prison de l’âge...

Un beau poème de Lionel... Car est mort le temps des promesses Pour le vieillard libidineux : Chante beau merle, l’escarbille Bat ta paupière à l’écarté. Las ! Le désir jamais ne meurt, Intact, il fouaille dans les cœurs Quand le corps s’apprête au naufrage...

En savoir plus

Je ne sais plus...

Je ne sais plus...

Le poème d'aujourd'hui nous est proposé par Stéphane: Le Poème par Coluche... Je ne sais plus pourquoi je t'aime, Je ne sais plus ce qui me pousse vers toi, Je ne sais plus pourquoi quand je te vois, Mon cœur s’évanouit a ta vue... Je ne sais plus pourquoi,...

En savoir plus

Apologie du mâle...

Apologie du mâle...

Bon, ce n'est quand même pas ma faute si Pierre m'a envoyé ce poème aujourd'hui pour notre Printemps des Poètes... Et ce n'est pas parce qu'on est le 8 mars que ça va m'empêcher de le publier ici ... Apologie du mâle, Combien de fois le poète a, Dessous...

En savoir plus

Coquelicot ma foi(s)...

Coquelicot ma foi(s)...

Coquelicot si beau, Tu disparais d'nos champs, Est-ce à cause du glypho, Qu'épandent nos paysans ? Ou serait-ce ma fois, Parce que les lobbies, Ont tellement de poids, Qu'importe notre vie ... Et cell' de nos Enfants, Que sera-t-ell' demain? Comme toi...

En savoir plus

Poètence

Poètence

[...] Je ne suis des aéropages, Ni des savantes coteries Non plus de philosophe engeance. Le temps poète est ta potence, L’ambitus de tes rêveries Jongleries aux coins de tes pages. Le poème entier ici: Albert Einstein, (1879-1955) Le temps n’est qu’un...

En savoir plus

Les desseins du messin

Les desseins du messin

... Il décime des cimes décidé, mais si, / Mais mes six pieds, merci, terminent ce récit ... Car la camarde rit sans camaraderie Où la Camargue irrigue, intrigue en marge et riz. Ainsi nait l’égérie légère en Algérie, Rizières sont délits aux lits de...

En savoir plus

Certitude

Certitude

Lorsqu'au soir de nos vies, seuls sur un autre seuil, Nous nous regarderons, décharnés et vieillis, Le sourire un peu las, la ride au coin de l’œil, Et nos corps chaque jour, en chaque jour faillis ; [...] Je t’aimerai encore, aux berges de l’absence. La...

En savoir plus