( Le blog d'Alain... d'Alain L et d'A.L.S... 3 Retraités Heureux de l'Être... )

Archiatric...

Troubles mentaux : 16 dessins de maisons pour comprendre les malades...

Parce que les maladies mentales sont immensément complexes, l'Illustrateur  Italien  Federico Babina représente la vie intérieure des malades sous forme de maisons.

 

Chacune des illustrations met en relief un aspect très particulier des troubles en question. De l'anxiété à la démence, en passant par la paranoïa ou l’Alzheimer, Federico Babino a visiblement de l’inspiration à revendre.

Archiatric...

 (Source de la photographie : https://federicobabina.com/about-me )

Source de l'article :

La vidéo du jour...

Non, plus sérieusement ...

Les Articles de ce blog vous sont proposés sous licence Créative Commons 4.0:

Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions
Voir le Résumé Explicatif | Voir le Code Juridique

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
alain l.

Enseignant spécialisé pendant plus de 42 ans, maintenant en retraite dans un petit village de Franche Comté, j'essaye depuis plus de 15 ans de mettre mon expérience à la disposition de mes collègues de l'ASH dans des Blogs Pédagogiques Différents et (parfois) Hors Normes... Mais pas que (...)
Voir le profil de alain l. sur le portail Overblog

Commenter cet article
E
Bonjour Alain beau partage bonne journée à toi bisous
Répondre
C
Bonsoir,
c'est une vision particulière qui ne manque pas de sens. Les maisons ou autres dessins ont souvent été utilisé pour déceler des problèmes comportementaux.
L'idée est intéressante.
Bonne soirée
@mitiés
Répondre
L
oui les psy analysent bien les dessins de maisons- d'arbres---
alors l'inverse est bon aussi-
je ne suis pas étonnée- s'ils ne fantasment pas trop - (les architectes lol )
bonne soirée- amitiés-
Répondre
B
c'est très impressionnant et expressif.
Répondre
A
Oui Bernie ... Et d'autant plus fort et parlant que le point de départ est la maison ...

c@t... alain