( Le blog d'Alain... d'Alain L et d'A.L.S... 3 Retraités Heureux de l'Être... )

poezi(e)

NWNC (...)

NWNC (...)

Si un matin, je rencontre enfin la Vouivre à la Source du Lison, je sais maintenant qu'elle ressemblera à cette dame de Brendan... ET je lui dirai: No woman no cry... Non femme ne pleure pas, Say I remember when we used to sit, Je me rappelle du temps...

En savoir plus

"L'Éternelle Chanson" (...)

"L'Éternelle Chanson" (...)

Le dernier rendez-vous ou L’éternelle chanson... Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille, Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs, Au mois de mai, dans le jardin qui s’ensoleille, Nous irons réchauffer nos vieux membres tremblants....

En savoir plus

La Folie Douce (...)

La Folie Douce (...)

Un poème de Muriel Roland Darcourt [...] Tes silences font échos au vide que j’embrasse, L’espérance est vaine et pourtant Des fragments de ta vie me parviennent et m’enlacent Pleine de fièvre, enivré(e), tu sais je les attends. Escomptant découvrir derrière...

En savoir plus

L'éphémère : Amer (...)

L'éphémère : Amer (...)

Dans ces Rencontres Poétiques du Lison de la Loue et de la Furieuse, il y a aussi la place pour des Poètes Naissant(e)s ... De mes yeux sortent de longues branches de saule pleureur qui ondulent au vent. Pas facile d'avancer sans se prendre les pieds...

En savoir plus

L'éphémère: Ti Amo (...)

L'éphémère: Ti Amo (...)

Un Projet qui se concrétise: "Artistes à l'Unisson"... Pour le Printemps des Poètes... " Il a écrit son prénom sur la plage et a rajouté: "je t'aime" en italien! Elle a effacé son prénom et a laissé : "je t'aime" en italien! " [...] > J - 39: Jean Pierre...

En savoir plus

Si... ?

Si... ?

Un poè-me de Rudyard Kipling... IF... Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir, Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties Sans un geste et sans un soupir ; Si tu peux être amant sans être fou d’amour,...

En savoir plus

Poème pour Manoa...

Poème pour Manoa...

Le petit prince attendait les grillons de printemps L' onde était transparente ainsi qu'aux plus beaux jours Cerisiers roses et pommiers blancs Des moments pour toujours... [...] Dans la mémoire d'un enfant, Il reste toujours ces instants, Souvenirs de...

En savoir plus

Oublier...

Oublier...

TU SAIS NOUS ON PRÉFÈRE TOUT OUBLIER, PAS DE SOUVENIR POUR NE PAS SOUFFRIR, METTRE ça de côté comme des naufragés, les yeux fermés presque cousus, le goût amer des dépourvus, en regardant l’avenir qui l’aurait cru... (Poème Charco Lambert - Sculpture...

En savoir plus

Je veille au grain...

Je veille au grain...

A propos d’un petit secret entre elle et moi. Je veille au grain, Moi seul connais l’endroit secret où la nature, en fine mouche, a déposé, sublime touche, un grain doré : cachet discret ! De sa beauté, signe concret, qui n’apparaît que sous la douche,...

En savoir plus

Prison de l’âge...

Prison de l’âge...

Un beau poème de Lionel... Car est mort le temps des promesses Pour le vieillard libidineux : Chante beau merle, l’escarbille Bat ta paupière à l’écarté. Las ! Le désir jamais ne meurt, Intact, il fouaille dans les cœurs Quand le corps s’apprête au naufrage...

En savoir plus